économique

économique [ ekɔnɔmik ] adj. et n. m.
XVIe; yconomique 1370; lat. d'o. gr. œconomicus économe
I
1Vx Qui concerne l'administration d'une maison.
2(1767) Mod. Qui concerne la production, la distribution, la consommation des richesses ou l'étude de ces phénomènes. Science économique. économie. Activité, vie économique d'un pays. Mécanismes, phénomènes économiques. Crise économique. Politique économique. Histoire, géographie économique.
N. m. (1955) L'ensemble des phénomènes économiques, le domaine économique. L'économique, le politique et le social.
II(1690) Cour. Qui réduit les frais, épargne la dépense. Chauffage, voiture économique. Boîte, flacon économique, grand et relativement moins cher. ⇒ avantageux. Voyager en classe économique (avion, bateau). ⊗ CONTR. (II) Coûteux.

économique adjectif (latin oeconomicus, du grec oikonomikos) Relatif à l'économie : Une crise économique. Qui permet de réduire les dépenses, qui est peu coûteux ; bon marché : Chauffage économique.économique (expressions) adjectif (latin oeconomicus, du grec oikonomikos) Point de vue économique, description métapsychologique des processus psychiques en termes de circulation, transformation et évaluation des quantités d'énergie pulsionnelle. Science économique, science qui a pour objet l'étude et la connaissance des mécanismes de la vie économique. ● économique (synonymes) adjectif (latin oeconomicus, du grec oikonomikos) Qui permet de réduire les dépenses, qui est peu coÛteux ;...
Synonymes :
- intéressant
Contraires :
- coûteux
- onéreux
économique nom masculin Ensemble des phénomènes liés à l'économie : L'économique et le social.économique (citations) nom masculin Emmanuel Mounier Grenoble 1905-Châtenay-Malabry 1950 Le spirituel commande le politique et l'économique. L'esprit doit garder l'initiative et la maîtrise de ses buts, qui vont à l'homme par-dessus l'homme et non pas au bien-être. Refaire la Renaissance, in revue Esprit n° 1

économique
adj.
d1./d Relatif à l'économie, à l'économie politique. Doctrines économiques. Crise économique. Zone économique.
d2./d Qui réduit la dépense, qui coûte peu. Un appareil ménager économique.

I.
⇒ÉCONOMIQUE1, adj. et subst.
I.— Emploi adj.
A.— Qui concerne l'économie, l'administration, le gouvernement d'une maison, d'une famille :
1. Mais c'est aux jeunes filles surtout, qui doivent être chargées un jour du soin de la maison, qu'il convient de savoir faire à manger, conserver des provisions, et préparer des boissons utiles et agréables (...) Elles doivent joindre à ces connaissances économiques l'art de préparer le lin et le chanvre, de les filer, de les tisser et de les blanchir.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 130.
B.— Qui concerne l'Économie Politique et son domaine; qui y est relatif.
1. Vx. [En parlant d'une pers.] Écrivain économique. Synon. économiste (cf. SAY, Écon. pol., 1832, p. 430).
2. Usuel. Sciences économiques; développement, situation économique. Le christianisme fut avant tout une immense révolution économique (RENAN, Marc-Aurèle, 1881, p. 598) :
2. Comme il y a dans les atlas la France politique, la France économique, la France géologique, c'est-à-dire le même pays vu, préparé et éliminé,...
BARRÈS, Mes cahiers, t. 5, 1906-07, p. 171.
3. Le progrès économique (...) consiste en une propagation de l'innovation et de ses fruits, c'est-à-dire des surplus de revenus réels, à la vitesse optimum et aux plus bas coûts humains, dans un réseau de relations économiques qui offre un sens intelligible à tous, notamment aux individus et aux groupes les plus défavorisés.
PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 629.
SYNT. Conjoncture, croissance, fonction, liberté, système, vie économique; politique économique; régions économiques; loi économique (cf. PROUDHON, Propriété? 1840, p. 270). Associations fréquentes. Économique et social, politique et économique, technique et économique.
II.— Emploi subst.
A.— Subst. fém. Synon. vieilli de Science économique et de Économie politique. Il y aura toujours des messieurs pour faire marcher la politique, l'économique et la morale (MONTHERL., Pte Inf. Castille, 1929, p. 641) :
4. Établir le règne de Dieu, ou l'existence de tout bien, est la loi de la politique, ou du gouvernement des peuples, et celle de l'économique, ou du gouvernement de la maison, et celle aussi de la morale, ou du gouvernement de soi.
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 139.
B.— Subst. masc. Domaine économique; ensemble des phénomènes appartenant au domaine économique. L'expansion même et la tyrannie de l'économie (MARITAIN, Primauté spirit., 1927, p. 39) :
5. ... pour passer outre aux ridicules, aux vices et surtout à la bêtise des êtres, il faut détenir un secret d'amour que le monde ne connaît plus. Tant que ce secret ne sera pas retrouvé, vous changerez en vain les conditions humaines : je croyais que c'était l'égoïsme qui me rendait étranger à tout ce qui touche l'économique et le social; (...) mais il y avait aussi en moi un sentiment, une obscure certitude que cela ne sert à rien de révolutionner la face du monde; il faut atteindre le monde au cœur.
MAURIAC, Le Nœud de vipères, 1932, p. 275.
Rem. En composition avec un autre adj. économique devient, quand il est 1er élément, économico- : économico-géographique (cf. Industr. fr. bois, 1955, p. 37); économico-juridique (cf. SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 87); économico-politique (cf. Univers écon. et soc., 1960, p. 6409 et 6412; SOREL, op. cit., p. 191); économico-social (cf. MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 46; MARROU, Connaiss. hist., 1954, p. 196; Traité sociol., 1968, p. 8); économico-socialiste (cf. PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 178); économico-sociologique (cf. Traité sociol., 1968, p. 346).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme œconomique. Ds Ac. 1740-1932 sous la forme mod. (cf. économe1). Étymol. et Hist. Cf. économique2.
II.
⇒ÉCONOMIQUE2, adj.
Qui diminue (ou permet de diminuer) la dépense; qui réduit (ou permet de réduire) la consommation. Bûche économique. [Le] froid ne les tue pas [les fourmis], mais les endort et leur permet d'attendre dans un engourdissement économique le retour du soleil (MAETERLINCK, La Vie des fourmis, 1930, p. 231) :
1. Un esprit, observant les événements, dans l'Histoire, l'énorme dépense de vies, de misères, de souffrances, de choses utiles, et toutes les destructions de toute espèce qu'ils entraînent, et considérant ensuite les résultats, peut, et même doit, imaginer que ces mêmes résultats, en ce qu'ils avaient de souhaitable, pouvaient être obtenus par des voies plus économiques. C'est là son rôle d'esprit.
VALÉRY, Mauvaises pensées et autres, 1942, p. 208.
P. ext. Qui coûte peu d'argent; qui n'est pas cher; qui permet de réaliser des économies. Soupe économique du bureau de bienfaisance (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 213). De petites toilettes économiques s'étalaient sur les banquettes (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p. 12) :
2. Oui, le Thé Lipton est une boisson « élégante ». Mais c'est aussi un thé délicieux, digestible et très économique.
Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 7.
Prononc. et Orth. Cf. économique1. Étymol. et Hist. A. Subst. fém. Ca 1265 « partie de la philosophie qui regarde le gouvernement d'une famille » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, livre 1, chap. 4 : les .iii. manieres de governer soi et autrui, ce sont etique, iconomike, politique). B. Adj. 1. a) 1370-72 yconomique « qui concerne la gestion intérieure d'une maison » (N. ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, livre 5, chap. 14, fol. 103d); b) 1803 « qui a rapport avec la gestion d'un état » science économique (WAILLY); 2. 1794 « qui réduit les frais, la dépense » (STAËL, Lettres div., p. 579 : Je veux me nourrir moi-même : c'est plus économique et plus facile). Empr. au lat. class. œconomicus (< gr. ) « qui a trait à l'administration d'une maison ».
STAT. — Économique1 et 2. Fréq. abs. littér. :2 235. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 573, b) 587; XXe s. : a) 2 035, b) 7 479.
BBG. — RITTER (E.) Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 407.

économique [ekɔnɔmik] adj. et n.
ÉTYM. V. 1371, yconomique; iconomike, n. f., v. 1265; du lat. class., d'orig. grecque œconomicus, de œconomia. → Économe, économie.
———
I
1 Vx. Qui concerne l'économie (I., 1.), l'administration d'une maison, d'un ménage. || Prudence, sagesse économique (Académie).
2 (1767). Mod. Qui concerne la production, la distribution, la consommation des richesses ou l'étude de ces phénomènes. Économie (politique). || Activité, vie économique d'un pays ( Économie, I., 4.). || Évolution, cycle, progrès, croissance économique, crise (cit. 7, 8) économique. || Conjoncture économique. || Mécanismes, phénomènes économiques. || Politique, organisation, système, plan économique. || Dans le domaine économique, dans l'ordre économique, du point de vue économique… || Débouchés (cit. 6) économiques. || Isolement; blocus économique.Loi économique. || Doctrine économique. || Études économiques. || Pensée, science économique. || Histoire, géographie économique. || Prévision, conjoncture économique. || Analyse économique ( Économétrie). || Statistiques économiques. || Le dumping (cit. 1), arme de guerre économique.
1 En quoi un phénomène est-il économique ? Au lieu de définir ce caractère par la considération des « richesses » (…) il me paraîtrait préférable de suivre les économistes récents qui prennent comme notion centrale l'idée de satisfaction des besoins matériels…
F. Simiand, in Lalande, Voc. de la philosophie, art. Économie politique
(→ Économie, cit. 13).
2 (…) la profession (…) est à l'ordre économique ce que la commune est à l'ordre politique, la cellule vivante sur laquelle l'organisation s'édifie.
Camus, l'Homme révolté, p. 367.
N. m. || L'économique : l'ensemble des phénomènes économiques; le domaine économique. || L'économique, le politique et le social.
3 (…) il est trop évident aujourd'hui que l'économique nous entraîne vers une ruine de la civilisation tout entière pour qu'on songe à insister.
Daniel-Rops, Ce qui meurt et ce qui naît, III, p. 109.
N. f. || L'économique (1694; iconomike, v. 1265) : la science économique, l'économie politique. || L'économique et la politique. || « Les lois de l'économique » (Alain, Propos).
3 Spécialt (psychan.). Dans la pensée freudienne, « Qualifie tout ce qui se rapporte à l'hypothèse selon laquelle les processus psychiques consistent en la circulation et la répartition d'une énergie quantifiable (énergie pulsionnelle), c'est-à-dire susceptible d'augmentation, de diminution, d'équivalences » (Laplanche et Pontalis). aussi Dynamique, topique.
———
II (1690). Cour. Qui réduit les frais, épargne la dépense. || Procédé, méthode économique. Avantageux.Qui n'est pas cher. || Ce n'est pas très économique. || Chauffage économique.Loc. || Bûche économique.Des distractions assez économiques. || Cette voiture est économique, consomme peu, nécessite peu de frais d'entretien.
4 Un esprit, observant les événements, dans l'Histoire, l'énorme dépense de vies, de misères, de souffrances, de choses utiles, et toutes les destructions de toute espèce qu'ils entraînent, et considérant ensuite les résultats, peut, et même doit, imaginer que ces mêmes résultats, en ce qu'ils avaient de souhaitable, pouvaient être obtenus par des voies plus économiques. C'est là son rôle d'esprit.
Valéry, Mauvaises pensées et autres, 1942, p. 208, in T. L. F.
CONTR. Cher, coûteux, dispendieux, onéreux, ruineux.
DÉR. Économicité, économiquement.
COMP. Antiéconomique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • économique — ÉCONOMIQUE. adj. des 2 g. Qui concerne l économie, le gouvernement d une famille. Prudence économique. Sagesse économique. Science économique. [b]f♛/b] Il est aussi substantif féminin, et signifie Cette partie de la Philosophie morale qui regarde …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Économique — Économie Pour les articles homonymes, voir économie (homonymie). Un marché traditionnel est un espace où les acheteurs et les vendeurs se rencontrent …   Wikipédia en Français

  • ÉCONOMIQUE — adj. des deux genres Qui concerne l économie, le gouvernement d un ménage, d une maison, etc. Prudence économique. Sagesse économique. Science économique.   Il signifie plus ordinairement, Qui diminue les frais, la dépense. Un procédé économique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • économique — (é ko no mi k ) adj. 1°   Qui concerne l administration, le ménage d une maison, d une exploitation.    Écrivain économique s est dit autrefois pour économiste, seul usité aujourd hui. 2°   Qui réduit les frais, la dépense. Cheminée économique.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉCONOMIQUE — adj. des deux genres Qui diminue les frais, la dépense. Un procédé économique. Chauffage économique. Il signifie aussi Qui concerne l’économie, le gouvernement d’un ménage, d’une maison. Prudence économique. Sagesse économique. Il signifie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • économique — adj. ÉKONOMIKO, A, E (Albanais, Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ÉCONOMIQUE (SCIENCE) — La science économique est difficile à définir. Cela tient, sans doute, à ce qu’elle est beaucoup plus jeune que les autres sciences. Elle fait partie de l’ensemble des sciences sociales qu’on pourrait appeler sociologie, science qui elle même… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE (PRESSE) — ÉCONOMIQUE & FINANCIÈRE PRESSE De tous les moyens de diffusion de l’information économique et financière, la presse écrite reste, malgré le développement des médias audiovisuels, le plus important. Dès le XVIe siècle, des banquiers tels que les… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉCONOMIQUE (UNION) — ÉCONOMIQUE UNION Mode de coopération économique international aux termes duquel deux ou plusieurs États conviennent de laisser librement circuler entre eux les personnes, les capitaux et les marchandises de leurs ressortissants, de coordonner… …   Encyclopédie Universelle

  • Économique (Xénophon) — Pour les articles homonymes, voir Économique (homonymie). L’Économique (en grec ancien Οἰκονομικός / Oikonomikós, « administration domestique ») est une œuvre de Xénophon qui fait partie des discours socratiques. Elle traite… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.